Au revoir les frelans!!!

24.05.2020

Il est temps pour moi de vous dire au revoir, 15 ans de Frelons et de Frelans, dont 10 de présidence, c’est bien, mais l’âge aidant cela devient lourd.

Je n’aime toujours pas le foot, mais je vous aime, j’aime notre club, j’aime vous voir jouer, adultes ou enfants, vous me faites vibrer, crisper parfois, mais vous me faites aussi pleurer de bonheur, et ça c’est bon !

J’ai aimé tous les sports que j’ai pratiqués, de l’athlétisme de mes débuts, au pentathlon militaire, au handball, aux marathons et 50km, au Paris Dakar et Le Cap, tous à fond, avec un seul objectif être au-delà de ce que je pensais faire.

Ma devise : « si tu en rêves, fais-le et réussis-le », je ne peux pas dire que je suis arrivé au bénévolat dans le foot à cause d’un rêve, non c’est à cause d’un petit-fils qui ne voulait pas faire de hand mais qui voulais faire du foot, je lui ai répété des fois et des fois que le foot était un sport de manchot, mais il a insisté, c’est comme cela que je me suis retrouvé au bout de six mois éducateur d’une équipe de manchots (il en reste encore).

Je ne regrette rien, surtout pas, ce n’a été que du bonheur, le bénévolat, c'est l'art de la gratuité du cœur, du geste et du temps, le bénévolat ne connaît d'autres lois que le besoin de l'autre, percevoir avec lui et trouver ensemble les solutions nécessaires, le bénévolat a tellement de valeur qu’il n’a pas de prix.

Voilà, 74 ans je fatigue, j’ai moins de rêves, donc je me lasse, il faut donc cesser cette activité qui va me faire partir avec une besace remplie de souvenirs et de bonheur qui va me rester à tous jamais dans ma tête et mon cœur.  C’est  pour  cela qu’avant de profiter de mon île favorite, de la pêche en mer, de ma famille, de mes amis et peut-être d’un peu de bénévolat pour occuper les jours de pluie je voulais remercier, sans citer de noms j’ai trop peur d’en oublier :

Vous  le conseil d’administration qui est toujours là et qui a fait ses preuves, vous êtes une équipe remarquable, j’ai aimé travailler avec vous,  je vous aime.

Vous aussi les maudits  joueurs quand vous perdez mais les meilleurs quand vous gagnez, pardonnez mes colères, mes sautes d’humeur et quel bonheur ce chant de la victoire.

Vous les hommes de terrains, arbitres officiels ou non, délégués, entraîneurs, éducateurs, accompagnants, sans vous il n’y a pas de club…..

Vous les édiles municipaux, vous les partenaires sans qui rien n’existerait, vous êtes les piliers de notre association.

Vous les supporters, les parents, vous aussi nous avons besoin de vous entendre.

Alors merci de votre aide, merci, merci, merci et avant de vous quitter je mets une pièce sur un pari pour la prochaine saison : la montée de la réserve en 3D (objectif), la R3 pour la première (Surprise).

A l’assemblée générale, laquelle aura lieu en septembre certainement, et si vous veniez tous boire un dernier coup avec moi !!!!

Jean Claude Barbotin

 

 

 

 

Please reload